mardi

Fausse Route, Pierre Mérindol

Fausse Route, réédité à La Dilettante.

lundi

Ma muse


Une petite dédicace toute personnelle, une fois n'est pas coutume, pour Christine, mon inspiratrice depuis tant d'années. Naturellement, elle se reconnaitra sans doute ici. Je tiens à lui faire ce petit clin d'œil, malgré sa pudeur et sa discrétion, et la remercier de son soutien et de son implication dans la finalisation des ouvrages. Noel 2012 Printemps 2013 Saint-Jean-Cap-Ferrat, printemps 2013. Saint-Paul-de-Vence 2013 Saint-Paul-de-Vence Christine sur les bords du Lot, été 2013.

Cours du mardi soir

Quelques clichés du cours du mardi 13 janvier 2015, jour de la galette à l'atelier. Ici, le cours des adultes, toujours stimulant et amical, un vrai plaisir, de 20 h 15 à 22 h 15. A droite : l'excellent Marius, élève depuis de nombreuses années, puis Matthieu, Patrick Bourgeon, etc.

Photos de l'ami Stéphane Olive.

Peintures personnelles


Paysage normand, Montfort-sur-Risle, par Jean-François Miniac, 2005. Huile sur toile. OUEVRE LIBRE DE DROITS. Jean-François Miniac, autoportrait, 2001. Aquarelle. De même : OEUVRE LIBRE DE DROITS. Eglise normande, par Jean-François Miniac, 2003.
Jean-François Miniac par Antoine Moreau-Dusault dit Dusault, dessinateur au magazine Le Point. Jean-François et Christine, par Borja Pena, 2014. Aquarelle. Jean-François Miniac, par Jacques Terpant, 2013. Crayon. Deux peintures à l'huile représentant Jean-François Miniac, par son ami dessinateur espagnol Borja Pena.

Vigneux !


Les auteurs Olivier Brazao, Jean-François Miniac, Dominique Mainguy et Luc Turlan en novembre 2014 à Vigneux, l'incontournable rendez-vous annuel avec les amis Luc, Olivier, Béatrice, Dominique, François, autour de la si chaleureuse famille Pontonnier. Le bonheur !

samedi

Les Grandes Affaires de l'Histoire n°19 (novembre-décembre 2015)


Dans le numéro 18 du bimestriel Les Grandes Affaires de l'Histoire, retrouvez Jean-François Miniac pour sa rubrique judiciaire "Histoire en procès, consacré à un procès d'un assassinat anarchiste, celui d'un président de la République, ainsi que pour un entretien avec Antoine Assaf, auteur d'un bel essai, L'islam radical - Faut-il avoir peur de l'avenir ?", paru chez Eyrolles en avril 2015. Cet entretien est complémentaire de celui que nous a accordé Christian Chesnot, grand-reporter à France Inter, en juin 2015. Le dossier principal traite des "Grands stratèges militaires contemporains". On y retrouve aussi l'histoire d'Attila au Ve siècle et une passionnante enquête sur "La Belle Epoque des trafiquants d'art (1890-1914)". * Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 19, novembre-décembre 2015.
Foisonnant, riche, pour le moins brillant, le propos de ce chargé de cours à l'Ecole de guerre et ancien conseiller politique d'un amiral français met en perspective philosophique, historique et géopolitique les guerres inévitablement perdues de l'islamisme radical. Témoin des guerres du Liban, lui-même pris en otage en 1983 en défendant le Mont-Liban, disciple de Pierre Boutang à la Sorbonne, il analyse avec charisme, pragmatisme et culture de haute vol les problèmes passés et actuels du Proche-Orient. Revitalisant. Naturellement, son court essai intitulé "L'Islam radical" est un conseil de lecture pour qui s'intéresse à l'islamisme aujourd'hui.

jeudi

En Normandie avec la petite famille


Laura et Christine A Saint-Cénéri le Gerei Avec Christine à Honfleur, un jour de printemps 2014.

mardi

Pim Pam Pom


Qu'on se le dise : la société normande Pim Pam Pom ouvre une seconde crèche à Querqueville, dans la Manche. Bravo à eux ! Chouette, le logo !

dimanche

Guillaume le Conquérant, héros de B.D - William the Conqueror, a comic strip hero à Bayeux du 20 juin au 30 décembre 2016


(Affiche transitoire - il manque nos noms d'auteur sur celle-ci.)
(Seconde version reçue, avec nos noms, mais difficilement lisibles.) L'exposition prend place au Musée de la Tapisserie de la Reine Mathilde, à Bayeux, dans le Calavdos. Elle se déroule durant six mois, du 20 juin au 30 décembre 2016 et se présente sous forme d'un linéaire long de 70 mètres. Par ailleurs, des visuels extraits de nos planches ponctuent les rues adjacentes au musée.
En février 2015, je viens de découvrir qu'en janvier dernier, le Comité du Tourisme du Calvados annonçait les expositions de l'année dans "Destination Calvados", confirmant une belle nouvelle esquissée à l'automne : parue chez Orep en juillet 2014, la bande dessinée "Guillaume, bâtard et conquérant" fera l'objet d'une exposition dans un musée normand dans le courant 2015. Selon "Destination Calvados", c'est au prestigieux Musée de la Tapisserie de Bayeux (Calvados) que se déroulera l'exposition "Guillaume Le Conquérant, héros de B.D", précisément du premier juin au 31 décembre 2015. Durant six mois, quelle surprise ! Des planches originales de Borja et Miniac y seront présentées, annonce le CDT, ainsi que des pages issues de quelques autres albums sur le thème. Pour l'heure, en cette fin février 2015, nous n'en savons pas plus, notamment quant à la nature des pièces exposées, notre mode de collaboration artistique et pratique avec l'institution. Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet. Wait and see. In fine, début mars 2015, l'exposition est reportée à l'été 2016, pour notre plus grand plaisir. PRATIQUE : Tapisserie de Bayeux, Centre Guillaume le Conquérant, 13bis Rue de Nesmond, 14402 Bayeux. La BD est disponible en deux langues : * Guillaume, bâtard et conquérant, Orep, juillet 2014. * Guillaume, bastard and conqueror, Orep, mars 2015. From June to December 2015 – Bayeux Tapestry Museum "Guillaume Le Conquérant, héros de B.D" (William the Conqueror, a comic strip hero) - In partnership with the Normandy-based publisher OREP – and inspired by the comic strip by Miniac and Borch "William, Bastard and Conqueror" published in 2014, along with other comic strips. Exhibition viewpoints: The life of William the Conqueror in comic strip form, behind the scenes of a historic comic strip (presentation of original drawing boards...) - > www.bayeuxmuseum.com

"Les Grandes Affaires Criminelles du Rail" !


Pour les fêtes de Noël 2014, une idée-cadeau pour les amateur de l'univers des chemins de fer, de faits-divers, de criminalité ferroviaire : "Les Grandes Affaires Criminelles du Rail", paru chez de Borée. "Il est peu d’endroits dont le huis clos soit mobile, sinon les transports en commun, a fortiori le train. Ce n’est pas un hasard si Agatha Christie en a fait de nombreuses fois sa scène de crime, à commencer par son roman le plus célèbre : le crime de l’Orient-Express. Mais dans la réalité aussi, le train a servi de dernier voyage pour certaines victimes. Cela nous renvoie, entre autres, au Chapeau de M.Briggs de Kate Colquhoun, l’histoire du premier crime commis à bord d’un train anglais. Ici, même décor mouvant, et histoires tout aussi étonnantes. Disparition étrange quand personne ne descend du train : qu’est-il ainsi advenu de cet être tant attendu par ses amis à Paris, Louis Aimé Augustin Leprince en septembre 1890, inventeur du premier film et de la première projection cinématographique, disparu sans laisser de traces en gare de Dijon ?" Serge Bénard, in Lectureplus, décembre 2013.

Grandes Affaires Criminelles


Après l'achèvement d'un ouvrage de faits-divers sur une thématique française, dont le manuscrit est à livrer en février 2015, je devrais mettre un point final à l'écriture de ce gros volume dont le thème m'est cher. Ce sera là mon seizième ouvrage en matière d'écriture. Sa parution est prévue pour le printemps 2016. Grandes Affaires Criminelles ... de France, 400 pages, 150 illustrations, printemps 2016.

Faits-Divers


Signé en 2014, cet ouvrage thématique couvre un important domaine d'activité qui, historiquement, recèle mille récits passionnants. Naturellement, des récits criminels le ponctuent, mais pas uniquement. Le manuscrit sera édité à l'automne suivant, pour les fêtes. Ce sera là mon quinzième volume, en ce qui concerne l'aspect écriture. Fort d'un texte plus important que dans mes précédents ouvrages, il sera édité sous une couverture souple, avec moins de visuels que les volumes antérieurs. Faits-divers de ... en France, 450 pages, 80 illustrations, automne 2015.

Des Pays de Loire


C'est grâce à l'initiative et l'entremise d'un collègue historien que l'éditeur de cet ouvrage m'a contacté. Qu'il en soit remercié ici, en premier lieu. Serpent de mer, ce volume commandé par cette nouvelle maison d'édition a été signé en 2013 et, en raison de mes multiples obligations, devrait voir le jour en 2015. Dans ce recueil de récits authentiques, j'aborde ici un nouveau domaine, plus proche du lectorat traditionnel, sous l'œil attentif et rigoureux de cet éditeur, par ailleurs auteur. De fait, la particularité de ce volume réside dans la découverte de nouvelles sources documentaires. Ce sera le quatorzième ouvrage en matière d'écriture. La couverture devrait être l'oeuvre de la peintre Françoise de Felice, une peintre dont j'apprécie énormément l'univers et la touche. ... des Pays de Loire, 2015, P., 300 pages.

Tradition du goût !


Réalisé à quatre mains, cet ouvrage ludique et thématique sera réalisé au printemps 2015, pour une sortie à l'automne. G, automne 2015.

Affaires d'Etat, Affaires Privées, Les Très Riches heures de la République


Douzième livre signé Jean-François Miniac, ce nouvel ouvrage est une fois encore un recueil de récits authentiques. Cependant, il aborde un thème partiellement esquissé dans le passé, sous un aspect plus politique, et se focalise sur les deux derniers siècles. A noter que le recueil dont le premier manuscrit a été livré au printemps 2013, puis enrichi en 2014, est complété d'un cahier d'illustrations signées Miniac, et de photographies aussi. Par ailleurs, chose importante pour accrocher l'oeil du lectorat fortement sollicité aujourd'hui, l'ouvrage bénéficie d'une superbe couverture, graphique et mystérieuse à la fois, dûe au talent d'un pertinent studio de graphisme. Affectionnant particulièrement l'œuvre du peintre Thierry Bruet, j'avais proposé, avec son accord, l'une de ses toiles pour illustrer la couverture mais le choix actuel se porte sur un choix purement graphique, non illustratif. De l'avis de tous, la couverture est percutante. Le livre est édité sous un nouveau label, Métive. Il a vu le jour grâce à l'ami Luc Turlan et à son directeur éditorial, Romain Naudin.
Affaires d'Etat, Affaires Privées, Les Très Riches Heures de la République, dessins de l'auteur, avril 2015, Métive, 336 pages, (ISBN| 978-2-3710-9006-4), 20 euros.

samedi

Benèze


Benèze, un livre de Becherel et Turlan.

vendredi

Les Grandes Affaires de l'Histoire n° 17 (septembre-octobre 2015)


Le numéro 17 de l'excellent bimestriel "Les Grandes Affaires de l'Histoire" est paru hier, jeudi 10 septembre 2015. Parmi d'autres plumes historiques, dont celles des bourguignons Michel Benoit et Thierry Desseux, retrouvez celle de Jean-François Miniac pour l'entretien d'un éminent spécialiste du Proche-Orient et grand-reporter à France Inter : Christian Chesnot. Dans le présent numéro, en partie focalisé sur l'Antiquité, sa rubrique judiciaire "Histoire en procès" est consacrée aux trop fameux "Chauffeurs de la Drôme", de sinistre mémoire en région rhônalpine. Le prochain entretien complétera le sujet si contemporain de la question du Proche-Orient et de ses conflits, abordé ici par Christian Chesnot, en le mettant dans un perspective historique plus ample avec un philosophe, chrétien maronite, acteur de l'histoire et conseiller politique d'un amiral français. Selon la formule désormais consacrée, le numéro est disponible dans tous les bons kiosques de France et de Navarre.
* Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 17, septembre-octobre 2015.

Les Grandes Affaires de l'Histoire n°16 (juillet-août 2015)


Le numéro 16 du bimestriel Les Grandes Affaires de l'Histoire, est essentiellement focalisé sur les reines de France, sur le leader afro-américain Martin Luther King et sur la dynastie des Tudors. Dans cet excellent magazine, retrouvez dix plumes dont celles de Michel Benoit, de Philippe Grandjean, de Jean-François Miniac. Ce dernier a livré sa rubrique judiciaire "Histoire en procès", ponctuellement consacrée à la fameuse Violette Nozière, et également un foisonnant entretien avec un prince de la bande dessinée oeuvrant dans l'histoire : Didier Cromwell. Plus précisément autour de sa superbe adaptation du Dernier des Mohicans. Outre le talent plastique, évident et éclatant, l'homme a du caractère, du vrai, la passion de l'art et la mémoire de faits historiques. Et il cultive également l'art du secret, le bougre. "L'interview est superbe. Merci Jean-François pour cette réécriture brillante de nos entretiens téléphoniques ; je ne me suis jamais aussi bien exprimé dans ce genre d'exercice !" précise Didier Cromwell à la sortie du magazine, satisfait de la prestation. Un plaisir. Dans tous les bons kiosques de France et de Navarre, demandez : Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 16, celui de juillet-août 2015. Notons que le n° 15, sorti fin juin, est un numéro spécial consacré à la Révolution française, dans lequel vous retrouvez les plumes de Michel Benoit, spécialiste de Robespierre, Vincent Brousse, Philippe Grandcoing, Christophe Belser et Jacques-Olivier Boudon, président de l'Institut Napoléon.

Les Grandes Affaires Criminelles n°6 (décembre 2015-janvier et février 2016)


Il est beau, il est sorti tout chaud des presses le samedi 21 novembre, le numéro 6 du bimestriel Les Grandes Affaires Criminelles ! Amateurs de True Crime, cet excellent magazine est naturellement pour vous. Amateurs d'Histoire également puisque, sur ce numéro, le titre se focalise davantage sur la seule criminalité d'ordre historique, délaissant quelque peu celle de fait-divers. Retrouvez la plume de Jean-François Miniac dans ce sixième numéro, celui de l'hiver 2015-2016. Outre l'écriture de deux affaires (Léger, Le Petit Grégory), j'y ai réalisé cet été le long entretien d'un grand écrivain, accessoirement amateur de faits-divers : M. Didier Decoin.
Un honneur et un vrai bonheur, que de s'entretenir avec le romancier, homme affable, passionnant, charmant, ouvert, courtois, compassionnel. Cela donne vraiment envie de se plonger ou de se replonger dans l'un de ses livres, ne serait-ce que dans La pendue de Londres ou bien Est-ce ainsi que les femmes meurent, ses deux derniers romans basés sur des relations de fait-divers à la noirceur exemplaire.
De surcroit, j'ai dessiné les six illustrations des trois grandes affaires récentes (Patrick Dils, Sagawa, Simone Weber) de la rubrique "Un œil sur notre temps", ponctuellement rédigée par une talentueuse nouvelliste de la Nièvre, Fabienne Desseux. Pour une perfection de la proposition éditoriale et une meilleure satisfaction des lecteurs, le prochain numéro devrait voir quelques changements notables que nous évoquerons plus tard, au moment adéquat. "Les Grandes Affaires Criminelles" n°6, décembre 2015-janvier et février 2016.