dimanche

Guillaume le Conquérant, héros de B.D - William the Conqueror, a comic strip hero à Bayeux du 20 juin au 30 décembre 2016


(Affiche transitoire - il manque nos noms d'auteur sur celle-ci.)
(Seconde version reçue, avec nos noms, mais difficilement lisibles.) L'exposition prend place au Musée de la Tapisserie de la Reine Mathilde, à Bayeux, dans le Calavdos. Elle se déroule durant six mois, du 20 juin au 30 décembre 2016 et se présente sous forme d'un linéaire long de 70 mètres. Par ailleurs, des visuels extraits de nos planches ponctuent les rues adjacentes au musée.
En février 2015, je viens de découvrir qu'en janvier dernier, le Comité du Tourisme du Calvados annonçait les expositions de l'année dans "Destination Calvados", confirmant une belle nouvelle esquissée à l'automne : parue chez Orep en juillet 2014, la bande dessinée "Guillaume, bâtard et conquérant" fera l'objet d'une exposition dans un musée normand dans le courant 2015. Selon "Destination Calvados", c'est au prestigieux Musée de la Tapisserie de Bayeux (Calvados) que se déroulera l'exposition "Guillaume Le Conquérant, héros de B.D", précisément du premier juin au 31 décembre 2015. Durant six mois, quelle surprise ! Des planches originales de Borja et Miniac y seront présentées, annonce le CDT, ainsi que des pages issues de quelques autres albums sur le thème. Pour l'heure, en cette fin février 2015, nous n'en savons pas plus, notamment quant à la nature des pièces exposées, notre mode de collaboration artistique et pratique avec l'institution. Nous vous tiendrons au courant de l'évolution de ce projet. Wait and see. In fine, début mars 2015, l'exposition est reportée à l'été 2016, pour notre plus grand plaisir. PRATIQUE : Tapisserie de Bayeux, Centre Guillaume le Conquérant, 13bis Rue de Nesmond, 14402 Bayeux. La BD est disponible en deux langues : * Guillaume, bâtard et conquérant, Orep, juillet 2014. * Guillaume, bastard and conqueror, Orep, mars 2015. From June to December 2015 – Bayeux Tapestry Museum "Guillaume Le Conquérant, héros de B.D" (William the Conqueror, a comic strip hero) - In partnership with the Normandy-based publisher OREP – and inspired by the comic strip by Miniac and Borch "William, Bastard and Conqueror" published in 2014, along with other comic strips. Exhibition viewpoints: The life of William the Conqueror in comic strip form, behind the scenes of a historic comic strip (presentation of original drawing boards...) - > www.bayeuxmuseum.com

"Les Grandes Affaires Criminelles du Rail" !


Pour les fêtes de Noël 2014, une idée-cadeau pour les amateur de l'univers des chemins de fer, de faits-divers, de criminalité ferroviaire : "Les Grandes Affaires Criminelles du Rail", paru chez de Borée. "Il est peu d’endroits dont le huis clos soit mobile, sinon les transports en commun, a fortiori le train. Ce n’est pas un hasard si Agatha Christie en a fait de nombreuses fois sa scène de crime, à commencer par son roman le plus célèbre : le crime de l’Orient-Express. Mais dans la réalité aussi, le train a servi de dernier voyage pour certaines victimes. Cela nous renvoie, entre autres, au Chapeau de M.Briggs de Kate Colquhoun, l’histoire du premier crime commis à bord d’un train anglais. Ici, même décor mouvant, et histoires tout aussi étonnantes. Disparition étrange quand personne ne descend du train : qu’est-il ainsi advenu de cet être tant attendu par ses amis à Paris, Louis Aimé Augustin Leprince en septembre 1890, inventeur du premier film et de la première projection cinématographique, disparu sans laisser de traces en gare de Dijon ?" Serge Bénard, in Lectureplus, décembre 2013.

Grandes Affaires Criminelles


Après l'achèvement d'un ouvrage de faits-divers sur une thématique française, dont le manuscrit est à livrer en février 2015, je devrais mettre un point final à l'écriture de ce gros volume dont le thème m'est cher. Ce sera là mon seizième ouvrage en matière d'écriture. Sa parution est prévue pour le printemps 2016. Grandes Affaires Criminelles ... de France, 400 pages, 150 illustrations, printemps 2016.

Faits-Divers


Signé en 2014, cet ouvrage thématique couvre un important domaine d'activité qui, historiquement, recèle mille récits passionnants. Naturellement, des récits criminels le ponctuent, mais pas uniquement. Le manuscrit sera édité à l'automne suivant, pour les fêtes. Ce sera là mon quinzième volume, en ce qui concerne l'aspect écriture. Fort d'un texte plus important que dans mes précédents ouvrages, il sera édité sous une couverture souple, avec moins de visuels que les volumes antérieurs. Faits-divers de ... en France, 450 pages, 80 illustrations, automne 2015.

Des Pays de Loire


C'est grâce à l'initiative et l'entremise d'un collègue historien que l'éditeur de cet ouvrage m'a contacté. Qu'il en soit remercié ici, en premier lieu. Serpent de mer, ce volume commandé par cette nouvelle maison d'édition a été signé en 2013 et, en raison de mes multiples obligations, devrait voir le jour en 2015. Dans ce recueil de récits authentiques, j'aborde ici un nouveau domaine, plus proche du lectorat traditionnel, sous l'œil attentif et rigoureux de cet éditeur, par ailleurs auteur. De fait, la particularité de ce volume réside dans la découverte de nouvelles sources documentaires. Ce sera le quatorzième ouvrage en matière d'écriture. La couverture devrait être l'oeuvre de la peintre Françoise de Felice, une peintre dont j'apprécie énormément l'univers et la touche. ... des Pays de Loire, 2015, P., 300 pages.

Tradition du goût !


Réalisé à quatre mains, cet ouvrage ludique et thématique sera réalisé au printemps 2015, pour une sortie à l'automne. G, automne 2015.

Affaires d'Etat, Affaires Privées, Les Très Riches heures de la République


Douzième livre signé Jean-François Miniac, ce nouvel ouvrage est une fois encore un recueil de récits authentiques. Cependant, il aborde un thème partiellement esquissé dans le passé, sous un aspect plus politique, et se focalise sur les deux derniers siècles. A noter que le recueil dont le premier manuscrit a été livré au printemps 2013, puis enrichi en 2014, est complété d'un cahier d'illustrations signées Miniac, et de photographies aussi. Par ailleurs, chose importante pour accrocher l'oeil du lectorat fortement sollicité aujourd'hui, l'ouvrage bénéficie d'une superbe couverture, graphique et mystérieuse à la fois, dûe au talent d'un pertinent studio de graphisme. Affectionnant particulièrement l'œuvre du peintre Thierry Bruet, j'avais proposé, avec son accord, l'une de ses toiles pour illustrer la couverture mais le choix actuel se porte sur un choix purement graphique, non illustratif. De l'avis de tous, la couverture est percutante. Le livre est édité sous un nouveau label, Métive. Il a vu le jour grâce à l'ami Luc Turlan et à son directeur éditorial, Romain Naudin.
Affaires d'Etat, Affaires Privées, Les Très Riches Heures de la République, dessins de l'auteur, avril 2015, Métive, 336 pages, (ISBN| 978-2-3710-9006-4), 20 euros.

samedi

Benèze


Benèze, un livre de Becherel et Turlan.

vendredi

Les Grandes Affaires de l'Histoire n° 17 (septembre-octobre 2015)


Le numéro 17 de l'excellent bimestriel "Les Grandes Affaires de l'Histoire" est paru hier, jeudi 10 septembre 2015. Parmi d'autres plumes historiques, dont celles des bourguignons Michel Benoit et Thierry Desseux, retrouvez celle de Jean-François Miniac pour l'entretien d'un éminent spécialiste du Proche-Orient et grand-reporter à France Inter : Christian Chesnot. Dans le présent numéro, en partie focalisé sur l'Antiquité, sa rubrique judiciaire "Histoire en procès" est consacrée aux trop fameux "Chauffeurs de la Drôme", de sinistre mémoire en région rhônalpine. Le prochain entretien complétera le sujet si contemporain de la question du Proche-Orient et de ses conflits, abordé ici par Christian Chesnot, en le mettant dans un perspective historique plus ample avec un philosophe, chrétien maronite, acteur de l'histoire et conseiller politique d'un amiral français. Selon la formule désormais consacrée, le numéro est disponible dans tous les bons kiosques de France et de Navarre.
* Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 17, septembre-octobre 2015.

Les Grandes Affaires de l'Histoire n°16 (juillet-août 2015)


Le numéro 16 du bimestriel Les Grandes Affaires de l'Histoire, est essentiellement focalisé sur les reines de France, sur le leader afro-américain Martin Luther King et sur la dynastie des Tudors. Dans cet excellent magazine, retrouvez dix plumes dont celles de Michel Benoit, de Philippe Grandjean, de Jean-François Miniac. Ce dernier a livré sa rubrique judiciaire "Histoire en procès", ponctuellement consacrée à la fameuse Violette Nozière, et également un foisonnant entretien avec un prince de la bande dessinée oeuvrant dans l'histoire : Didier Cromwell. Plus précisément autour de sa superbe adaptation du Dernier des Mohicans. Outre le talent plastique, évident et éclatant, l'homme a du caractère, du vrai, la passion de l'art et la mémoire de faits historiques. Et il cultive également l'art du secret, le bougre. "L'interview est superbe. Merci Jean-François pour cette réécriture brillante de nos entretiens téléphoniques ; je ne me suis jamais aussi bien exprimé dans ce genre d'exercice !" précise Didier Cromwell à la sortie du magazine, satisfait de la prestation. Un plaisir. Dans tous les bons kiosques de France et de Navarre, demandez : Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 16, celui de juillet-août 2015. Notons que le n° 15, sorti fin juin, est un numéro spécial consacré à la Révolution française, dans lequel vous retrouvez les plumes de Michel Benoit, spécialiste de Robespierre, Vincent Brousse, Philippe Grandcoing, Christophe Belser et Jacques-Olivier Boudon, président de l'Institut Napoléon.

Les Grandes Affaires Criminelles n°6 (décembre 2015-janvier et février 2016)


Il est beau, il est sorti tout chaud des presses le samedi 21 novembre, le numéro 6 du bimestriel Les Grandes Affaires Criminelles ! Amateurs de True Crime, cet excellent magazine est naturellement pour vous. Amateurs d'Histoire également puisque, sur ce numéro, le titre se focalise davantage sur la seule criminalité d'ordre historique, délaissant quelque peu celle de fait-divers. Retrouvez la plume de Jean-François Miniac dans ce sixième numéro, celui de l'hiver 2015-2016. Outre l'écriture de deux affaires (Léger, Le Petit Grégory), j'y ai réalisé cet été le long entretien d'un grand écrivain, accessoirement amateur de faits-divers : M. Didier Decoin.
Un honneur et un vrai bonheur, que de s'entretenir avec le romancier, homme affable, passionnant, charmant, ouvert, courtois, compassionnel. Cela donne vraiment envie de se plonger ou de se replonger dans l'un de ses livres, ne serait-ce que dans La pendue de Londres ou bien Est-ce ainsi que les femmes meurent, ses deux derniers romans basés sur des relations de fait-divers à la noirceur exemplaire.
De surcroit, j'ai dessiné les six illustrations des trois grandes affaires récentes (Patrick Dils, Sagawa, Simone Weber) de la rubrique "Un œil sur notre temps", ponctuellement rédigée par une talentueuse nouvelliste de la Nièvre, Fabienne Desseux. Pour une perfection de la proposition éditoriale et une meilleure satisfaction des lecteurs, le prochain numéro devrait voir quelques changements notables que nous évoquerons plus tard, au moment adéquat. "Les Grandes Affaires Criminelles" n°6, décembre 2015-janvier et février 2016.

Les Grandes Affaires Criminelles n°5 ( septembre-octobre-novembre 2015)


Retrouvez la plume de Jean-François Miniac dans le cinquième numéro de l'excellent trimestriel Les Grandes Affaires Criminelles, celui de la rentrée 2015, un numéro centré sur les victimes politiques historiques ( Lincoln, Indira Ghandi, Henri III). Concocté par l'historien breton Christophe Belser, un dossier sur la Bretagne se focalise sur huit affaires de la région, dont celle de l'Egorgerie, se déroulant sur les bords de Rance en décembre 1790.
Pour ce cinquième numéro, après l'interview du si médiatique auteur de best-sellers Michel Bussi, j'ai eu le plaisir de m'entretenir avec un écrivain que j'affectionne particulièrement pour l'avoir rencontré voici déjà quatre ans dans le Perche : Nan Aurousseau. Publié dans la collection La Bleue chez Stock, la fameuse collection créée par feu Jean-Marc Roberts, le romancier tout en sensibilité, en humanité et en introspection incarne aujourd'hui le mythe inauguré par François Villon au Moyen-Age, celui du truand repenti en littérature.
Dans ce cinquième numéro, vous trouverez également une affaire criminelle historique normande, saillante et médiatique, laquelle défraya la chronique nationale sous la Seconde Restauration : l'affaire Wilfrid Regnault à Amfreville-la-Campagne.
De surcroît, j'ai eu la charge de brosser les cinq illustrations (dont Omar Raddad, Pierre Chanal, Emile Louis) de la rubrique "Un œil sur notre temps", une rubrique rédigée par une talentueuse nouvelliste, la bourguignonne Fabienne Desseux. Par ailleurs, Didier Decoin, que j'ai eu le bonheur d'interviewer récemment, m'a confié à cette occasion avoir apprécié la revue, tant sur le fond que sur la forme. Ce qui n'est naturellement pas pour déplaire à la rédaction du magazine coordonné par l'ami Anthony comme à ses fidèles contributeurs, également pour ce présent numéro : Philippe Grandcoing, Marie-Christine Bessou, Bruno Dehaye et l'excellent Jean-Michel Cosson. "Les Grandes Affaires Criminelles" n°5, septembre-octobre-novembre 2015, 116 pages, 9 euros 50. Dans tous les bons kiosques de France, de Navarre et d'ailleurs, par abonnement également.

Portrait de Borja


L'ami Borja m'a fait un grand plaisir en me portraiturant à l'huile en cette fin d'année 2014. Qu'il en soit à nouveau remercié ici. Hormis la partie chair du côté de la mâchoire droite, ce portrait est vraiment ressemblant aux dires de mes proches. En tout cas, pour ma part, je m'y retrouve également bien. Le trait légèrement caricatural de Borja excelle à retrouver les aspects plastiques du modèle, comme toujours. La technique de la peinture à l'huile est nouvelle pour sa part, un essai concluant qu'il renouvellera assurément.
D'ores et déjà, il a peint un second portrait mais celui-ci ne lui convient pas totalement. Le voici à droite du cliché.
La version au format :

Les Grandes Affaires Criminelles, trimestriel n°4 (juin-juillet-août 2015)


Retrouvez Jean-François Miniac dans le quatrième numéro du trimestriel Les Grandes Affaires Criminelles, celui de l'été 2015, notamment pour le long entretien d'un auteur de polar de premier plan, le normand Michel Bussi, un dossier constitué de huit affaires majeures de la criminalité normande, le récit des frasques du fameux escroc Bolo Pacha et les dessins illustrant une rubrique rédigée par l'historien Christophe Belser ( la rubrique intitulée "Un Œil sur notre temps"). Parmi les articles concoctés par l'équipe de rédaction ( dont Vincent Brousse, Bruno Dehaye, le si médiatique Sylvain Larue, Philippe Grandcoing et Jean-Michel Cosson), vous trouverez, au fil des 116 pages de la revue, une longue interview d'Anthony Frot et Sylvain Larue avec Stéphane Bourgoin, spécialiste français des serial killers, quatre affaires saillantes incluses dans la rubrique "Ces affaires qui ont fait basculer l'histoire", les deux portfolios "Les Images du Crime", les deux autres récits de la rubrique "Les Grandes Affaires Criminelles de guerre" et, pour finir, les actualités de l'Histoire et du polar. Bref, encore un superbe numéro de ce nouveau magazine destinés aux passionnés d'Histoire, aux férus d'histoires authentiques et, en l'occurrence, aux amoureux de notre belle Normandie.
"Les Grandes Affaires Criminelles", trimesriel n°4, juin-juillet-août 2015, 9 euros 50. Disponible dans tous les bons kiosques de France, de Navarre et de Normandie ou sur abonnement.
Le numéro bénéficie de deux couvertures légèrement différentes, l'une d'entre elles mettant en avant l'aspect normand, destinée à la Normandie, l'autre l'aspect historique pour le reste du territoire français.

Les Grandes Affaires de l'Histoire n°14 (mai-juin 2015)


Dans le numéro 14 du bimestriel Les Grandes Affaires de l'Histoire, paru le 6 mai 2015 et consacré à la Résistance française, retrouvez notamment la plume de Jean-François Miniac pour sa rubrique judiciaire "Histoire en procès" ainsi que pour un passionnant et sensible entretien avec un grand témoin, l'historien contemporain Raphaël Delpard. "Vos interviews dans Les Grandes Affaires de l'Histoire sont excellentes, mon cher Poirot !" me précise avec humour le romancier du noir Michel Benoit ( auteur de la fameuse série des enquêtes policières du commissaire Merle, aux éditions Rue des Boucheries), le 23 mai 2015. Retrouvez donc Michel Benoit, également collaborateur habituel de la rédaction, pour une poignée d'articles passionnants autour de la Seconde Guerre Mondiale ( L'Appel du 18 juin ; Le drame de Caluire ; L'affiche Rouge ; Les collaborateurs ; Sabotages et attentats ). Retrouvez encore les plumes de Christophe Belser, Jean-Michel Cosson, Jean-Pierre Fontaine, Philippe Grandcoing, ainsi que celle du romancier Alain Fisnot, de Fabrice Grenard (agrégé en histoire, chargé de conférences à l'IEP de Paris), de Dominique Danthieux (docteur en histoire (Paris-4, 2002) et de Marie-Christine Bessou, journaliste à La Dépêche du Midi. "Avec l'entrée au Panthéon de Jean Zay, Pierre Brossolette, Geneviève De Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion le 27 mai prochain et avec les 70 ans de la fin de la guerre, il nous a semblé presque évident de s'intéresser à la la Résistance, à ceux qui ont dit non ! " précise Anthony Frot. "Je ne connaissais pas cette revue. Elle est très intéressante et magnifiquement élaborée. Je vais m'abonner." précise un auteur renommé, découvrant le numéro 14 du magazine le 24 mai 2015. Aux anges. Notons enfin que le numéro 13 de la revue, un hors-série sorti fin avril, est un numéro spécial centré sur les 70 ans de la Libération. Et il y en a encore, des choses à dire sur cette époque trouble... Ne serait-ce que ce midi même, au cours du déjeuner municipal du 8 mai, j'ai appris l'exécution d'une bonne dans une ferme de mon petit village. Un jour, un homme de la Résistance vint questionner le fermier pour savoir si sa bonne était présente. Affirmatif. Dans l'étable, il demanda alors à la femme de lui confirmer son nom. Par trois fois, elle confirma. Certain de l'identité, l'homme sortit un revolver et, pour toute forme de procès, l'abattit. Elle avait eu le tort de séduire des Allemands. Et, par ailleurs, des réfractaires au STO venaient d'être dénoncés... Ceci n'est dans aucun livre. Tout comme l'assassinat de deux Allemands suivi du suicide du meurtrier qui, par contrainte de l'occupant, les abritaient dans sa ferme. L'administration communale a inversé l'ordre d'enregistrement des trois décès de façon à disculper le fermier. Ni vu, ni connu, je t'embrouille. * Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 14, mai-juin 2015. Les Grandes Affaires de l'Histoire est un magazine bimestriel de la presse écrite française consacré au patrimoine historique. Le premier numéro sous ce titre parut en juillet 2013. Initialement trimestriel, le magazine est depuis devenu depuis bimestriel, grâce à l'accueil du lectorat. Hors-séries et titres annexes Des numéros hors-série complètent régulièrement la parution du périodique, focalisés sur divers thèmes (Jean-Paul II, les templiers, la franc-maçonnerie, le débarquement de Normandie, etc ). De surcroît, depuis juillet 2014, le groupe de presse édite désormais un second titre historique : Les Grandes Affaires Criminelles, émanation d'un numéro non paru des Grandes Affaires de l'Histoire consacré à la criminalité. En juillet 2014, le premier numéro d'un troisième titre de presse est paru, segmentant l'offre historique : le trimestriel Les Grands Mystères de l'Histoire. Contributeurs Dans les pages du magazine Les Grandes Affaires de l'Histoire, on retrouve notamment Xavier Ameil, Alain Balsan, Christophe Belser, Michel Benoit, Marie-Christine Bessou, Jacques-Olivier Boudon, Stéphane Bourgoin, Vincent Brousse, Michel Bussi, Jean-Michel Cosson, Didier Cromwell, Dominique Danthieux, Michel de Decker, Raphaël Delpard, Thierry Desseux, Alain Fisnot, Jean-Pierre Fontaine, Philippe Grandcoing, Fabrice Grenard, Patrice Gueniffey, Roger Jouet, Kevin Labiausse, Sylvain Larue, Jean-François Miniac, Jean Raspail, Jacques Terpant. Références Le trimestriel sur le site de la BNF : http://bibliographienationale.bnf.fr/Series/P8_14.h/cadre900-1.html Un numéro consultable sur Calameo : http://fr.calameo.com/books/00097360979ce246ecbc0 * http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/buffet-et-bontemps-les-derniers-condamnes-a-mort-parisiens-7777309476 : Jacques Pradel évoque la revue sur RTL le 8 avril 2015. Sources Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette et collectif, Guide des Lieux de Mémoire 2014-2015, Petit Futé, page 36 (isbn=2746976382).

Les Grandes Affaires de l'Histoire n° 12 (mars-avril 2015)


Dans le numéro 12 du bimestriel Les Grandes Affaires de l'Histoire, focalisé sur Napoléon en 1815, retrouvez Jean-François Miniac pour un entretien avec un grand médiéviste, le spirituel universitaire Roger Jouet, et sa rubrique judiciaire "Histoire en procès" consacrée à l'affaire Pierre Bougrat. Au sommaire de ce numéro : seize articles sur les Cent-Jours et l'histoire de la chute de Napoléon, à l'occasion du bicentenaire ( articles de Michel Benoit sur Saint-Hélène, les Cent-jours, Fouché, les girouettes de l'histoire) ; un portfolio sur la Prohibition ; douze pages consacrées au Louvre. Un soin tout particulier est porté sur l'iconographie. Parmi les auteurs, deux nouveaux : Jean-Pierre Fontaine et Alain Balsan. * Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 12, mars-avril 2015. Dans tous les bons kiosques de France et de Navarre. "Le 18 ­juin­1815 sonna le glas des ambitions politiques de l’empereur Napoléon Ier. La bataille de Waterloo, que nous faisons revivre dans ces pages, constitua l’épilogue tragique de l’épopée napoléonienne. À l’heure du bicentenaire de ces événements, il nous a semblé important de consacrer un numéro des Grandes A­ffaires de l’Histoire à l’année­ 1815. Vous découvrirez ainsi, cher lecteur, “L'ultime équipée du maréchal Murat”, “Sainte-Hélène, l’ultime prison” ou encore ce qu’on a appelé “Les girouettes des Cent-Jours”. Nous évoquerons aussi le congrès de Vienne, qui ­a­ redessiné pour de longues années la carte de l’Europe. Votre magazine débute par un portfolio narrant l’histoire de la Prohibition aux États-Unis. Ou ­quand les gangsters comme Al Capone ou Lucky Luciano faisaient la loi... Nous avons également souhaité parler d’une “Histoire dans le siècle”, celle de la République démocratique allemande. De 1949 à­ 1990, date de la réunification, l’Allemagne de l’Est fut sous domination idéologique soviétique­: les images “décryptées” le rappellent… Partons maintenant au cœur du Grand Siècle avec Alain Balsan­: on a du compositeur Lully, le ­Florentin dont Louis­ XIV s’était entiché, l’image d’un créateur aussi fécond que génial, symbole musical du faste de la cour de Versailles. Dut-il sa gloire à son seul talent ou bien fut-elle construite sur l’hypocrisie, l’intrigue et les machinations­? L’issue du procès qui l’opposa de 1675 à 1677 à­ Henri Guichard semble bien démontrer la noirceur du compositeur… Enfin, sous la plume de Jean-Michel Cosson, nous prendrons des chemins de traverse qui nous conduiront au Louvre. De Belphégor à La Joconde en passant par le contemporain Da Vinci Code, c’est tout “un Louvre d’histoires à feuilleter."

Les Grandes Affaires de l'Histoire n°11


Dans le numéro 11 du bimestriel Les Grandes Affaires de l'Histoire, retrouvez Jean-François Miniac pour un entretien avec un maître du graphisme et témoin de son temps, Jean Claverie, ainsi que pour sa rubrique judiciaire "Histoire en procès". Vous y retrouverez également un article d'un historien médiatique, Michel de Decker. Il existe un numéro 10, numéro spécial hors-série. * Les Grandes Affaires de l'Histoire, numéro 11, janvier-février 2015.

Les Grandes Affaires Criminelles n°3


Les Grandes Affaires Criminelles n°3 Mars-avril-mai 2015
Le 24 février est sorti le numéro 3 du trimestriel Les Grandes Affaires Criminelles ( mars-avril-mai 2015), comprenant 21 récits criminels concoctés par l'habituelle équipe de rédaction : les docteurs en histoire Philippe Grandcoing et Vincent Brousse, l'historiographe Christophe Belser, l'inspecteur Alain Dommanget, Bruno Dehaye, les journalistes Thierry Desseux et Philippe Depalle ainsi que... votre serviteur pour quatre récits et les illustrations d'une rubrique. NOTE DE L'EDITEUR : "Notre nouveau numéro des Grandes Affaires Criminelles propose le récit passionnant d’une vingtaine de crimes extraordinaires… Nous avons souhaité commencer par la période de la Révolution – avec la mise en lumière des affaires Le Peletier de Saint-Fargeau et Simmoneau – pour faire défiler le temps jusqu’au milieu des années 1970. Retraçons aujourd’hui le déroulement d’histoires presque oubliées, comme celle de Claude Gueux au XIXe siècle qui inspira Victor Hugo, lui qui avait déjà écrit son roman, Le Dernier Jour d’un condamné. Le grand homme relatait avec humanité une histoire pourtant… inhumaine. Vous serez à la joie de découvrir, cher lecteur, les carnets noirs de Landru dans lesquels le tueur en série notait toutes les dépenses faites pour séduire ses nombreuses conquêtes avant… de les faire disparaître. Le tueur de l’Ombre, Marcel Barbeault, a quant à lui fait régner la terreur dans une région paisible. À la même époque, l’exécution de Roger Bontems fut pour Robert Badinter, futur garde des Sceaux qui fera voter l’abolition de la peine de mort au début du mandat de François Mitterrand, une injustice qui le fortifia dans sa décision de lutter contre la guillotine… Enfin, il est très révélateur de “mettre en images” le crime. Nous vous proposons deux portfolios exceptionnels où l’on retrouve les chauffeurs de la Drôme, Mesrine et sa voiture criblée de balles, ou bien Jean-Paul Belmondo qui joue dans le film Stavisky réalisé par Alain Resnais en 1974. Nous vous souhaitons une bonne lecture !" K-LIBRE PARLE DE LA REVUE : Ce qu'il faut savoir sur la revue Anthony Frot, qui a été le directeur de la collection "Grandes Affaires Criminelles" chez De Borée de 2007 à 2010 est devenu éditeur coordinateur chez Oracom, maison éditant des magazines sur le design, le développement personnel, la photographie, la gestion du Web, la cigarette électronique, le sport, les mobiles, la santé, le jardin, les mandalas... et maintenant l'histoire ! Avec Mythologie(s), Les Grandes Affaires de l'Histoire et Les Grandes Batailles : la 2ndeGuerre mondiale, Les Grandes Affaires Criminelles prennent place dans cette nouvelle thématique. Difficile de se faire une place en presse au sein du rayon particulier des magazines spécialisés. Les prix sont conséquents (ici 9,50 €.) car il n'y a pas de publicité intérieure. Le magazine spécialisé doit donc offrir un plus par rapport au magazine grand public. Ici, ce sera l'iconographie et la concision de la rédaction. De l'avantage de la lecture mains libres La concision de la rédaction des vingt et une affaires racontées (dont l'inévitable Landru en guest star) est mise en avant. Un bémol toutefois pour la maquette de couverture un peu désuète ainsi que pour les premières pages magazine "Expositions, divers, cinéma, BD, livres" pas assez liées à la thématique particulière même si elles concernent souvent l'Histoire en général. Le portfolio consistant en photos sur double-page (Barthou, Troppmann, les chauffeurs de la Drôme, Buisson, Stavisky et Mesrine) concerne des affaires non traitées dans le numéro, ce qui est dommage. Le rédacteur en chef n'a eu qu'à recruter ses ex-auteurs chez De Borée (Vincent Brousse, Philippe Grandcoing, Jean-François Miniac, Alain Dommanget, Bruno Dehaye, Christophe Belser, Thierry Desseux) pour monter un appétissant sommaire allant du lynchage du maire d'Étampes en 1792 par la population affamée réclamant la baisse du prix du blé à la terrible série de crimes de Marcel Barbeault de 1969 à 1976. "Le Tueur de l'Ombre" sévit dans l'Oise. Il blessa deux femmes, en tua sept et un homme. Il fut confondu après un gigantesque recensement des familles de défunts inhumés dans un cimetière près duquel il avait abattu un couple. La présence d'une douille près d'un robinet dissimulé prouvait en effet que l'assassin était un familier des lieux... La longueur impartie aux articles étant courte, il n'y a pas de possibilités pour les auteurs de se lancer dans de la novélisation, ce qui est la meilleure des choses. Ainsi, ce sont les faits et rien qu'eux qui sont mis en avant. C'est donc le grand format et son ouverture, l'impression en colonne, ainsi que l'iconographie soigneusement choisie qui font la différence avec le livre car on peut lire le magazine en prenant son petit déjeuner ou en épluchant des légumes ! La lecture "mains libres" est en effet un enjeu crucial pour la presse rédactionnelle. Et même si celle-ci touche avant tout une population plus âgée, il y a un sillon à creuser en raison de la progression inexorable de cette tranche d'âge. Les affaires criminelles évoquées dans ce numéro couvrent tous les champs (passionnelles, criminelles, financières et politiques) et sont toutes intéressantes quel que soit leur développement. Impossible de les résumer toutes ici. Outre les magouilles banquières de Mme Hanau et d'Oustric, les séparatistes d'Alsace-Lorraine, ou le parcours de Buffet et Bontems, on retiendra l'incroyable histoire du meurtre de Mme Benoit, femme de juge de paix égorgée dans son lit en 1830, alors que son fils et sa nièce étaient présents dans la maison. Le charcutier voisin qui se répand en lettres anonymes est accusé du meurtre et incarcéré. Le fils et la nièce s'éloignent de la maison. Le fils encore mineur devient un jeune débauché, amoureux d'un semblable auquel il avoue le crime avec la complicité de sa jeune cousine avec qui il partageait alors son lit. L'amant va ensuite le faire chanter et se faire égorger de belle façon. Au terme d'une cavale, le jeune assassin est arrêté et le charcutier libéré. Frédéric Benoit mourra sur l'échafaud, la tête couverte du voile noir du parricide. Sa cousine, elle, est déjà morte dans la misère de la prostitution, de la maladie et du remord. Un scénario clé en main pour un téléfilm de France 2. Sommaire : Édito, par Anthony Frot Dossier. 21 grandes affaires criminelles françaises. Plongez au cœr du crime ! "Du sang sur le blé : le drame d'Étampes" : l'affaire Jacques Guillaume Simonneau, par Philippe Grandcoing "L'Affaire Lepeletier de Saint-Fargeau ou la vengeance du roi" : l'affaire Lepeletier de Saint-Fargeau, par Philippe Grandcoing "La Fleuriotte ou le Beau-Toquet, un 'feumi' !" : l'affaire Louise Fleuriot, par Alain Domanget "Les Lettres de Vouziers" : l'affaire Auguste Labauve et Frédéric Benoit, par Bruno Dehaye "Un lieu, deux hommes : Clairvaux, Claude Gueux, Victor Hugo, la peine de mort en question" : l'affaire Claude Gueux, par Alain Dommanget "Dans la gueule du loup !" : l'affaire Alexandre-Dorothé Lault, par Thierry Desseux "Rendez-vous au paradis" : l'affaire de l'abbé Lamalie, par ThierryDesseux "La Mutinerie sanglante de Belle-Île" : l'affaire des adolescents criminels, par Christophe Belser "Table rase : la suppression de la famille Fouquet" : l'affaire désiré Fouquet, par Christophe Belser "Arleuf : le mystère du grand Pierre" : l'affaire Pierre Laumain, par Thierry Desseux "Landru, le tueur aux petites annonces" : l'affaire Henri-Désiré Landru, par Christophe Belser "'Le Complot alsacien', procès politique à Colmar" : l'affaire des autonomistes alsaciens-lorrains, par Christophe Belser "Le Procès pour double crime de Charles Barataud" : l'affaire Barataud, par Vincent Brousse "Le Meurtre du père" : l'affaire Jean Galmot, par Jean-François Miniac "Saint Oustric, priez pour eux !" : l'affaire Oustric, par Jean-François Miniac "Le Premier 'Hanau' de la chaîne" : l'affaire Marthe Hanau, par Jean-François Miniac "Les Vingt-quatre coups de la petite bonne" : l'affaire Anna Veligosek, par Thierry Desseux "Cristal-Palace : Bibi et les filles de joie" : l'affaire Charles Lacour, par Thierry Desseux "Telle est la question" : l'affaire Alfred Locussol, par Jean-François Miniac "Claude Buffet. Roger Bontems. Chronique d'un carnage annoncé. Deux anciens d'Indochine et d'Algérie" : l'affaire Buffet-Bontems, par Alain Domanget "Un serial killer dans l'Oise" : l'affaire Marcel Barbeault, par Bruno Dehaye Actualité de l'Histoire. (La Véritable histoire de la mort d'Hendry Jones, de Charles Neider & La Vengeance aux deux visages, de Marlon Brando) Portfolio. Les Images du crime Acte I - Bathou, Troppmann, les chauffeurs de la Drôme Actes II - Émile Buisson, Stavisky et Mesrine Comité de rédaction : Christophe Belser vendredi 03 avril 2015

Les Grandes Affaires Criminelles n° 2


Les Grandes Affaires Criminelles n° 2 Décembre 2014-Janvier et février 2015 Fort de l'intérêt porté au premier numéro par le lectorat, l'équipe rédactionnelle a été conviée à rédiger vingt nouveaux récits criminels pour ce second numéro. Parmi les contributeurs, vous y retrouverez les plumes des spécialistes Charles Bottarelli, Christophe Belser, Alain Dommanget, Thierry Desseux, Philippe Grandcoing et Jean-François Miniac ( pour six affaires : cinq françaises et une espagnole ). Porté par un magnifique maquette, ponctué de deux superbes portfolios, ce nouveau numéro sort en kiosque vers la mi-décembre 2014. Il est aujourd'hui épuisé. NOTE EDIORIALE : "Avec ce numéro 2 des Grandes Affaires Criminelles, vous découvrirez le récit de vingt histoires qui ont défrayé la chronique et passionné leurs contemporains. Chaque trimestre, nous aurons plaisir, cher lecteur, à vous donner rendez-vous dans les kiosques. Chaque trimestre, nous préparerons cette rencontre pour que vous éprouviez autant de plaisir de lecture que lors de notre première livraison. Retraçons aujourd’hui le déroulement d’histoires aussi terribles que “l’affaire Patrick Henry”, aussi longues que celle du “Gambrinus” à Nevers, aussi mythiques que celle de “la bande à Bonnot”. Les meilleurs auteurs, qu’ils soient policier à la retraite, historien, scénariste ou journaliste, vous font plonger dans l’irrationnel. Ils tentent d’expliquer, en reprenant le récit des événements criminels et des procès, les ressorts de ces histoires."

Ma muse, aquarelle.


En janvier 2015, l'ami Borja a réalisé une belle aquarelle, enlevée et ressemblante, représentant Christine, en bonne compagnie naturellement. Le modèle au féminin s'est bien retrouvé dans l'œuvre de Borja, toujours brillant. La voici :
Et encore, au format original :